Additifs alimentaires: ceux qu’il faut absolument éviter

Les effets néfastes de certains aliments additifs sur notre santé ne sont plus un secret pour la plupart d’entre nous. Pourtant, beaucoup ne savent pas toujours comment les identifier. Il faut le dire, le jargon scientifique n’est pas simple à comprendre ! Ce n’est pas une raison pour manger n’importe quoi !! Analyser les étiquettes des emballages est essentiel. Vous serez surpris de voir ce qu’il y a réellement dans vos assiettes…

A quoi servent les additifs alimentaires ?

Difficile aujourd’hui de voir notre alimentation sans additifs. Ce sont eux en effet qui apportent davantage de consistance, de couleur et de goûts aux produits alimentaires. Ils favorisent également leur conservation. Une classification des additifs selon leur fonction a été mise en place.  Aussi, on distingue par exemple les colorants (de E100 à E199), les conservateurs (E200 à E299), les antioxydants (E300), les agents de texture (E400) et les exhausteurs de goût (E600).

Faut-il éviter les additifs ?

La réponse mérite d’être nuancée ! Les additifs en effet ne sont pas toujours néfastes pour la santé. D’ailleurs, certains d’entre eux sont naturels ! D’autres sont indispensables pour une bonne conservation des aliments par exemple. D’autres encore sont riches en vitamines et minéraux !

Il faut donc s’exercer pour parvenir à différencier les aliments à bannir de ceux qui ne présentent aucun risque pour la santé. Ici, je vous laisse une piste d’additifs à bannir. N’hésitez pas à compléter cette liste au fil de vos recherches.

  • L’aspartame (E951)

Vous trouverez cet édulcorant dans beaucoup de produits « light ». Il a un pouvoir sucrant qui est 200 fois plus élevé que le sucre classique. Il ne vous aidera donc pas à perdre du poids et ne réduira pas le risque de diabète de type II. Alors, on évite d’en consommer régulièrement.

  • Les colorants (E104, E171, E124)

Ces colorants sont à éviter absolument. Des tests réalisés sur des rats de laboratoire ont prouvé les effets du dioxyde de titane dans la formation de lésions précancéreuses. Quant au jaune de quinoléine et au rouge cochenille, ils présentent un risque de génotoxicité. Vous trouverez ces additifs surtout dans les bonbons, le dentifrice, certains plats cuisinés, les pâtisseries, le chorizo…

  • Les nitrites (E249-251)

Ce sont des conservateurs qui sont surtout présents dans les charcuteries et les viandes industrielles. Tant que cela est possible, éliminez-les de votre alimentation puisqu’ils sont cancérigènes

  • Certains provoquent encore des débats comme pour le E150 (a à d) que l’on retrouve parfois dans les sodas, certaines sauces soja, certains vinaigres balsamique , bières….Les E150 c et E150sont les plus montrés du doigt à cause de leur risque cancérigène.
  • Le E133 est aussi suspecté d’être cancérigène. Dis ainsi on le reconnaît peu mais si on vous dit qu’il s’agit du colorant de beaucoup de bonbons bleus, de sodas bleus, de chewing-gum bleu , sucettes, et compagnie…là du coup on le connaît mieux.Certains l’estime cancérigène.Au « minimum » il causerait des insomnies ,des urticaires, de l’asthme et autres problèmes associés.

En fait, pour bien d’autres additifs, des troubles, plus ou moins mineurs, peuvent surgir (hyperactivité des enfants, allergies, des retards de croissance chez l’enfant, des migraines, des insomnies, des problèmes de tension, des troubles respiratoires, des formations de kystes, des problèmes rénaux…) .

Bien sûr, ce ne sont pas tous les additifs qui provoquent des cancers ou de maladies graves.

Le mieux est de se procurer un livre de poche comme celui de Corinne Gouget sur les additifs alimentaires où elle livre une liste de ces additifs classés par ordre alphabétique et avec un code couleur qui permet un rapide coup d’œil.

Mais en attendant ….Qu’est ce que l’on conclut?

On essaie de faire ses propres plats et on éloigne les produits transformés de sa cuisine !