complement alimentaire

Ce qu’il faut savoir sur les compléments alimentaires

Il y aurait de nombreuses choses à dire sur les compléments alimentaires. D’ailleurs il y en existe de plus en plus… et il est d’autant plus difficile de savoir lesquels choisir. Les thérapeutes doivent également accorder un précieux temps à la recherche de bons compléments alimentaires, passant notamment par la lecture des compositions de chacun d’eux.

De plus, nous n’avons pas toujours les réponses à nos questions de la part du distributeur. Il s’agit d’une vraie jungle. Dans cet article je vous donnerai quelques pistes à prendre en compte avant l’achat d’un complément alimentaire.

Evitez les  additifs douteux

Il faut absolument privilégier des compléments alimentaires sans additifs. Par  exemple, en ce qui concerne les compléments qui renforcent l’immunité des enfants, il faut éviter tous ceux qui contiennent des arômes (arôme fraise, arôme orange…) ou qui ont des couleurs peu naturelles.

Evitez le sucre transformé

Ensuite on sait que le sucre raffiné atteint au système immunitaire, alors un complément qui contient du sucre raffiné ou transformé n’est donc pas intéressant. Surtout si vous avez des mycoses ou un eczéma, car cela risque d’accentuer la présence de champignons dans votre corps.

Pensez biodisponibilité

Beaucoup me disent qu’ils ont déjà pris des vitamines et que ça ne leur a rien fait. Mais… de quel.s complément.s s’agit-il ? Combien de temps l’ont-ils pris ?

S’il est pris seul, un complément alimentaire n’aura probablement que très peu d’effet voire même aucun. Par exemple, le fer a besoin de la vitamine C pour être mieux absorbé surtout s’il s’agit d’une source peu assimilable. Les vitamines liposolubles (A, D,E, K) ont besoin, quant à elles, de graisses pour être absorbées.

D’autres problèmes peuvent se poser :

Certains souffriront de différents troubles comme des calculs à la vésicule biliaire qui créent des indigestions liées à des oméga 3, des dysbioses intestinales provoquées par l’ingestion de soufre, une candidose qui pourrait profiter d’un excès de sucre dans les compléments.

Pour obtenir de meilleurs effets, il faut mettre en place un protocole entier. Un seul complément ne va pas forcément faire effet. Plusieurs choses doivent être mises en place avant. D’où l’importance de ne pas se supplémenter seul.

Choisissez des minéraux organiques

Pour une meilleure assimilation par l’organisme, je conseille à mes patients des minéraux organiques c’est à dire des extraits de végétaux plutôt qu’issue de matière inerte. Sur le long terme, les minéraux inorganiques peuvent créer des troubles (calcification, calculs, constipation…).

Ce n’est pas parce qu’il est écrit « magnésium » qu’il s’agit du magnésium qu’il vous faut. Parfois cela n’est malheureusement pas précisé. Si vous avez un doute préférez des tisanes de plantes ou d’écorces séchées qui contiennent déjà des minéraux. Vous pouvez aussi consommer  des algues, de l’eau de quinton, des jus de légumes maison.

Les expressions telles que « naturelles » ne veulent pas dire que c’est organique ou assimilable. La roche est naturelle… mais c’est une matière inerte, inorganique et n’est donc pas forcément biodisponible.

Label et conditionnement

Il existe toutes sortes de compléments alimentaires mais aussi de multiples variétés de labels et de mode de conditionnement. Ces critères peuvent également rentrer dans le choix des compléments alimentaires. Il existe des compléments vegan, éthique, sans gluten, bio… Certains produits que je trouve excellents ne sont pas labellisés bio et d’autres qui sont bio ne font pas forcément effet.

Les thérapeutes doivent se mettre à jour continuellement. Personnellement, ce n’est pas parce que j’aime le produit d’un laboratoire que je vais aimer tous ses produits. Je ne sais pas m’attacher à un seul laboratoire. Je ne sais pas vendre les mérites d’un produit si je n’en suis pas convaincu.

Ainsi il m’arrive de conseiller un produit d’un laboratoire à acheter en ligne, un autre en pharmacie et un autre en magasin bio. Cela nécessite un temps de recherche assez conséquent. Parfois il est difficile de trouver tous les critères de satisfaction. Alors il faut choisir sa guerre!

Posez des questions à votre pharmacien, si lui même ne peut pas y répondre il peut appeler son fournisseur. Vous êtes le consommateur, vous avez le droit de savoir ce qu’il y a dans ce que vous allez acheter. Il en va de votre santé. Si vous ne tolérez pas certains compléments comme le fer, demandez à votre pharmacien d’autres sources mais organiques cette fois.

Si vous pensez vous supplémenter, ne le faites pas seul car cela peut comporter des risques, notamment en termes de surdosage, surtout pour les vitamines liposolubles qui sont stockées dans le corps. Les hydrosolubles étant éliminées par l’urine. Du coup prendre trop de vitamine C n’aura pas le même impact que de prendre trop de vitamine A.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser en me contactant, et si vous souhaitez un protocole adapté à vos besoins n’hésitez pas à prendre rendez-vous! Je consulte directement à domicile ou à distance (téléphone, skype…)!

Bien évidemment pour tout problème de santé il faut avant tout demander conseils à votre médecin.