Les bienfaits et vertus de la papaye

La papaye est un fruit qui se trouve très facilement sous nos latitudes (si tu habites sous les tropiques, comme à La Réunion, bien sûr). Mais il faut le dire, ce n’est pas un fruit qui a autant de côte que le letchi ou la mangue. Après, tout dépend des goûts de chacun. Mais peut être que tu te laisserais davantage tenter si tu en savais davantage sur les vertus de ce fruit?

La partie du fruit qui est la plus intéressante dans la papaye est aussi celle que l’on jette systématiquement lorsqu’on décide d’en consommer: les graines. Or ces dernières sont réputées avoir des effets bénéfiques sur la santé. Dans cet article nous parlerons donc essentiellement des vertus des graines de papaye et je te donnerai par la suite une astuce sur la façon de les consommer.

La papaye: un antiparasitaire

Les enzymes protéolytiques contenues dans les graines de papaye aident à éliminer les parasites de notre corps. Ces enzymes aident à rompre les protéines dans notre corps et détruisent également les parasites et leurs œufs. Un étude faite sur 60 enfants nigériens présentant des signes de parasitose à montrer que c’est particulièrement efficace. Un groupe de 30 enfants a consommé des graines de papaye séchées et du miel. L’autre groupe a consommé du miel seul. Résultat? Pour le premier groupe 23 enfants (sur 30) ont vu leur état s’améliorer; contre 5 (sur 30) pour le deuxième groupe. Il est donc utile de consommer les graines de papaye à titre curatif ou préventif. Surtout que c’est naturel, peu coûteux et facilement disponible!

La papaye: un puissant antioxydant

Les recherches démontrent clairement que les graines de papaye possèdent des propriétés antioxydantes. Autrement dit, elles peuvent aider le corps à neutraliser les « radicaux libres ». Non endigués par nos antioxydants naturels, les radicaux libres peuvent provoquer une réaction en chaîne communément appelée « stress oxydatif ». Stress qui est néfaste pour nos cellules, tout comme la rouille est néfaste au fer!

Si tu es du genre anxieux, que tu fumes, que tu es souvent exposé à la pollution, au soleil ou que tu as une alimentation déséquilibrée, tu as tout intérêt à compenser cet excès de radicaux libre en consommant des antioxydants.

La papaye: améliore la digestion

Comme toutes les graines, les graines de papaye sont riches en fibres et favorisent ainsi une bonne digestion en améliorant le transit et en protégeant des maladies intestinales inflammatoires.

Comment consommer les graines

Consommer les graines gluantes telles quelles est peu appétissant. La solution que je préfère c’est de les utiliser comme épice à la place du poivre. Pour ce faire tu vas devoir sécher les graines en les mettant au déshydrateur et si tu n’en as pas tu peux suivre les étapes suivantes:

  • Préchauffer votre four à ~50°C
  • Couper la papaye et récupérer les graines
  • Les rincer abondamment pour enlever la membrane gluante
  • Egoutter au maximum
  • Placer les graines dans un plateau sur une feuille de papier sulfurisé
  • Placer le tout dans le four et laisser chauffer entre 2 et 4 heures
  • Une fois que les graines sont dures et fripées, retirer du four
  • Concasser dans un mortier ou à l’aide d’un mixeur.

L’objectif est de sécher les graines (d’où la très basse température et la durée) et non pas de les cramer. Si les graines sont bien séchées tu pourras les conserver plusieurs mois voir années.

Tu peux aussi créer un mélange avec d’autres épices pour assaisonner tes plats.

En conclusion

Les graines de papaye sont très nutritives et sont bénéfiques pour la santé, notamment concernant la prévention du cancer et contre les parasites. La prochaine fois que tu couperas une papaye, j’espère que tu profiteras aussi bien de sa chair juteuse que de ces graines afin de bénéficier de tous ses avantages!

Pour une consultation et des conseils personnalisés en naturopathie à La Réunion n’hésite pas à me contacter pour prendre rendez-vous.

Source: Antioxidant Activity of Papaya Seed Extracts. Kaibing Zhou
Effectiveness of dried Carica papaya seeds against human intestinal parasitosis: a pilot study. Okeniyi JA