Catégories
blog

Que penser des produits Bio?

Les produits  “bio” sont en plein essor à La Réunion… On les voit de plus en plus dans les grandes surfaces. Dans le même temps de nombreuses idées sont apparues sur ces produits : qu’ils n’étaient pas spécialement meilleurs pour la santé, qu’ils sont très chers… Au final on est un peu perdu et on ne sait plus quoi penser…

D’abord…Qu’est-ce que le bio?

Pour commencer il faut connaître ce que la législation considère comme “Bio”. Selon la récente réglementation Européenne, les grands principes de l’agriculture biologique sont:

La gestion durable de l’agriculture, le respect des équilibres naturels et de la biodiversité et promotion des produits de haute qualité dont l’obtention ne nuit ni à l’environnement, ni à la santé humaine, ni à la santé des végétaux, des animaux ou à leur bien-être.

En France, en matière d’élevage biologique, il y a quelques règles de base que les agriculteurs doivent respecter:

  • Ne pas utiliser d’antibiotiques à des fins préventives. En cas de maladie, la mise en quarantaine est à privilégier.
  • Ne pas utiliser d’hormones de croissance ni de farines animales.
  • Ne pas surpeupler les enclos, garantir suffisamment d’air frais, d’espace et de lumière

Personnellement, connaître ces grands principes me rassurent sur les produits, savoir qu’ils ont l’obligation de respecter les hommes, la santé, la terre et les animaux c’est déjà un bon point! 

Alors où est le problème?

Certains disent que les produits Bio coûtent trop chers!

Et bien oui c’est vrai, ils sont souvent plus chers que des produits non issus de l’agriculture biologique aux mêmes caractéristiques. En même temps la qualité coûte plus chère et c’est le cas dans tous les domaines.

Car manger bio c’est surtout consommer plus de nutriments et de vitamines. En effet,  la plupart des vitamines sont contenues dans la peau des fruits et des légumes (puisqu’ils protègent le fruit des agressions), consommer des produits de l’agriculture chimique demande à ôter la peau et donc à se priver de bon nombre des vitamines (si tant il en reste vu qu’ils ont été agressés par les traitements chimiques).

Consommer bio, c’est aussi ingérer moins de traitements hormonaux, d’antibiotiques et autres produits chimiques contenus dans la viande animale. Ces mêmes produits sont responsables de certaines maladies et ces maladies ont forcément un coût (frais médicaux, frais d’examens…) ! Donc à choisir, autant payer un peu plus cher le bio.

La culture de produits Bio nécessite aussi plus de temps, d’efforts et de savoir-faire de la part de l’agriculteur ce qui justifie aussi la cherté du produit par rapport à un produit non bio.

D’autres disent que le 100% bio n’existe pas

Là aussi c’est probablement vrai. Difficile de faire parfait, voire impossible dans le système productiviste dans lequel nous vivons.

Premièrement parce que le vent peut transporter des pesticides ou autres produits chimiques d’un champ non bio à proximité ,ou le champ lui même a connu l’utilisation antérieure de pesticides. Mais en toute logique, ces particules transportés seront en bien moins grande quantité que dans le champ ou l’on aura déversé des centaines voire milliers de litres de pesticides… Critiquer la possibilité éventuelle d’une très légère contamination d’un champ bio par un champ non bio me fait plus penser que le champ non bio est noyé sous un cocktail de produits chimiques. Alors pourquoi montrer du doigt le champ bio!

Pour faire court, c’est toujours ça en moins dans nos tissus corporels.Beaucoup de producteurs qui étaient autrefois dans une agriculture non biologique ont finis par vouloir produire bio car ce sont les premiers exposés au cancer dû à la tonne de produits chimiques auxquels ils ont affaire. (Je le sais car avant d’être naturopathe j’étais chargée de prévention en hygiène et sécurité et que j’entendais régulièrement ce témoignage.)

Et les produits venus du bout du monde ?

Faire venir des produits bio de Chine, ou d’Espagne par exemple c’est un peu ….contradictoire …quand on sait tous les kilomètres que les produits ont fait pour venir jusqu’à nous,,la contamination croisée avec d’autres aliments, les traitements possibles dûs au trajet, la pollution due au transport et le fait qu’ils aient souvent été cueillis trop tôt par exemple dans le cas des fruits et légumes et n’ont pas été assez gorgé de soleil ou de leur milieu ,favorable à leur qualité.

Attention à ne pas tomber dans le piège!

Consommer Bio ne signifie pas consommer tout Bio. Il ne s’agit pas d’acheter des gâteaux, plats préparés …sous prétexte qu’ils sont “Bio”. En fait, le procédé de production industrielle est le même. Il est préférable d’utiliser les matières premières bio et de les travailler chez soi. Un produit Bio transformé reste….un produit transformé…. et peut donc contenir des additifs, trop de sucre, trop de sel, trop de gras…

Que retenir en gros ?

  1. Consommer Bio c’est consommer des matières premières issues de l’agriculture biologique (viande, fruits, légumes, oeufs, farines complètes,…)
  2. Consommer Bio c’est cuisiner chez soi. Il ne s’agit pas d’acheter des produits transformés …ou en tout cas épisodiquement.
  3. Le Bio c’est oui mais surtout LOCAL, de SAISON et chez un petit producteur de préférence.

Pour cela il est plus intéressant de se diriger vers des producteurs à proximité de chez vous. Beaucoup de ceux qui ont consommé les matières premières Bio (notamment la viande, les oeufs ,les légumes) ont du mal à remanger des aliments du supermarché. Essayez “La Ruche qui dit oui!” qui permet à des petits producteurs de vendre leurs produits bios et à des prix plus abordables qu’en magasin spécialisé.

Au final, consommer bio c’est réévaluer toutes ses habitudes au profit d’une alimentation plus saine et hypotoxique.

Partagez à vos amis:
error0