Vertus et bienfaits de la pariétaire (brède paillatère)

Visuellement on pourrait la considérer comme une mauvaise herbe. Toutefois, cette plante est consommée dans les Mascareignes, notamment à La Réunion, et à Madagascar comme des brèdes. Cette plante est connue sous différents noms à La Réunion: brèdes pariétaire, Payaterre, Pouillaterre, paillatère.

Certains la cultivent volontairement comme toutes autres sortes de légumes. On en retrouve même sur les étales des marchés forains.

On trouve certaines variétés de cette plante en France où elle est appelée: Amarante, pariétaire officinale, épinard des murailles, perce-muraille, casse-pierre, espargoule, herbe aux verres, herbe aux nonnes, vitriol, morelle de muraille, herbe de Notre-Dame.

Description des brèdes pariétaires

La pariétaire est une plante qui possède de nombreuses tiges charnues et velues, dont la longueur varie entre 40 et 60 cm. Ses racines sont rouges et fibreuses. Ses petites fleurs verdâtres apparaissent au début de l’été (Octobre/Novembre), à l’aisselle des feuilles. Elle affectionne les terrains secs, les chantiers, les sols caillouteux et les friches. Autant dire que c’est une plante sauvage!

Brède Pariétaire / Amarante
La pariétaire (Amaranthus spp)

Amaranthus spinosus L., la Pariétairezépines est l’espèce la plus facile à reconnaître car elle est la seule qui porte des épines à l’aisselle des feuilles. De ce fait, elle n’est qu’occasionnellement utilisée. L’amaranthus dubius, Amaranthus viridis, Amaranthus lividus… sont d’autres espèces plus commodes ! L’allure générale de ces plantes et certains détails (feuilles à longs pétioles, inflorescences souvent vertes), permettent de savoir que ce sont bien ces herbes que l’on mange. 

VERTUS ET BIENFAITS DES BREDES PARIETAIRES

Cette plante est connue depuis les premiers siècles pour ses vertus thérapeutiques. Elle fut indiquée pour soulager la toux, les maux de gorge, les maladies de peau, les tumeurs, les traumatismes, la lithiase urinaire.

Favorise la diurèse (fait uriner)

La pariétaire est utilisée en phytothérapie pour ses propriétés diurétiques (elle améliore le fonctionnement de l’appareil urinaire) et dépuratives (elle facilite l’évacuation des toxines et des autres déchets de l’organisme). Riche en mucilage, en nitrate de potasse, en tanins, en soufre, en glucoprotéines, en nitrate de potassium et en pigments flavonoïdes, la pariétaire est adoucissante et puissamment diurétique.

La Parietaria officinalis est connue en Algérie sous le nom usuel de casse-pierres « fattatet l’hdjar », elle est couramment recommandée dans le traitement des calculs urinaires.

En fait, elle a tendance a soulager de nombreuses pathologies qui affectent l’appareil urinaire : calculs (lithiases), néphrites (inflammation des reins), cystites (inflammation de la vessie), oliguries (volume d’urines anormalement faible), troubles de la prostate et coliques néphrétiques (douleurs au niveau des reins provoquées par une obstruction urinaire).

Efficace contre l’hypertension

Plusieurs études ont montré que, comme l’avoine, les graines ou l’huile de l’amarante peuvent être bénéfiques pour ceux qui ont de l’hypertension, ou des maladies cardiovasculaires. Elle réduirait également le cholestérol, tout en améliorant le système immunitaire (Czerwiński et al., 2004; Gonor et al., 2006).

Favorise le transit intestinal

Comme dit plus haut, l’amarante est riche en mucilage et donc en fibres ce qui favorise grandement le transit intestinal. C’est la plante idéale si vous avait un transit lent! De plus ces graines sont plus nutritives que les céréales les plus connues. Et elles ne contiennent pas de gluten!

Autres bienfaits

Elle agit efficacement contre les rhumatismes et les calculs biliaires. Grâce à son effet émollient (adoucissant), la pariétaire est aussi indiquée en usage externe pour soigner les contusions, les hémorroïdes, les plaies, les brûlures, les abcès et les furoncles.

Comment utiliser la pariétaire?

Cette plante se prépare et se consomme comme des brèdes. Ne jetez pas l’eau de cuisson! La boire tout au long de la journée est un bon remède pour favoriser la diurèse (excrétion d’urine).

Les feuilles, les pousses et les tiges tendres sont consommées comme potage dans les sauces ou les soupes, cuites avec d’autres légumes, avec un plat principal ou seul. Les graines sont également comestibles.

En usage interne

Principalement contre les troubles urinaires

Infusion : 20 g de feuilles de pariétaire, 20 g de fleurs de sureau et 40 g de vergerette du Canada. Faire bouillir 1 cuillère à soupe du mélange pour 1 tasse d’eau. Laisser infuser 20 minutes. Boire 3 tasses par jour, entre les repas. 

Suc : Entre 25 et 10 g par jour. A prendre en plusieurs fois au cours de la journée. 

En usage externe 

Principalement contre les hémorroïdes et les lésions cutanées (plaies, contusions, abcès, brûlures, furoncles).

Faire des cataplasmes : Faire bouillir et filtrer. Placer la plante entre deux torchons et appliquer directement sur les lésions.

Bon à savoir

Le pollen de la pariétaire est très allergisant. En été, il est en partie responsable des rhinites allergiques (rhumes des foins).

Source: 

Nutritional Value And Utilization Of Amaranthus (AMARANTHUS SPP.) – A REVIEW Janet O. Alegbejo 
Les plantes médicinales réunionnaises d’aujourd’hui , Roger Lavergne, Orphe
Dictionnaire des plantes médicinales: paritaire, Medisite
Permaculture en milieu tropical, aride : l’amarante, l’immortelle ! Permaculture Design