Cerise côtelée ou pitanga: vertus et bienfaits

cerise côtelée tisane et jus

Originaire de l’Amérique du sud, ce cerisier a été introduit à La Réunion. Cet arbuste, du nom scientifique Eugenia uniflora, peut atteindre jusqu’à 10 mètres de haut et arbore, à maturité, des feuilles d’un vert brillant. Il donne un fruit rond, une cerise, légèrement aplati qui a un goût variant entre l’amertume et l’acidité. Cet arbuste est aussi connu sous les dénominations créoles: Siriz kot ou pitanga (nom similaire en portugais).

Continuer la lecture de « Cerise côtelée ou pitanga: vertus et bienfaits »

Les bienfaits de la chicorée

En plus d’éveiller nos papilles par son goût tendre et caramélisé, la chicorée procure de réels bienfaits à l’organisme. Si les hommes l’utilisaient déjà dans l’Antiquité à des fins thérapeutiques, aujourd’hui encore, les professionnels de santé la préconisent pour ses nombreuses vertus.

Bienfaits sur le système gastro-intestinal

  • Stimulation de la flore intestinale

Le microbiote intestinal joue un rôle essentiel dans la digestion et dans la défense de l’organisme. En ce qui concerne la digestion, il permet de dégrader certains résidus alimentaires, il contribue à l’assimilation des nutriments et il parvient à faire la synthèse de certaines vitamines. De plus, les micro-organismes de la flore intestinale sont indispensables pour stimuler le système immunitaire. Autant dire qu’entretenir sa flore est indispensable pour être en bonne santé ! Aussi, il est recommandé de consommer des aliments qui entretiennent sa flore intestinale. A ce propos, l’effet prébiotique de la chicorée permet de nourrir les bonnes bactéries de nos intestins. Grâce aux fibres présentes dans la chicorée et particulièrement dans sa racine (l’inuline), la flore intestinale et le fonctionnement du transit s’améliorent.

  • Avoir un foie en bonne santé

Vous avez fait des écarts dans votre alimentation et vous vous sentez alourdis, ballonnés, nauséeux et épuisés ? C’est votre foie qui vous envoie des signaux d’alerte ! Il ne supporte plus l’accumulation des toxines. Si vous faîtes une “crise de foie”, sachez que la chicorée est un puissant détoxifiant. Elle a un effet cholérétique qui favorise la production de la bile et permet aux toxines d’être évacuées.

Un tonifiant

Dans le cas d’une fatigue physique ou mentale, vous pouvez compter sur la chicorée pour vous rebooster. Elle renforce effectivement les défenses naturelles et tonifie ainsi efficacement l’organisme. Étant riche en minéraux et en vitamines, la chicorée permet de prévenir les éventuelles carences. Alors on n’hésite pas à intégrer régulièrement les feuilles de chicorée dans son alimentation !

Stimulation de l’appétit

La chicorée est une plante apéritive. Si à cause du stress, d’une maladie ou d’un traitement lourd vous avez perdu l’appétit, sachez que les principes amers présents dans la chicorée ont tendance à le stimuler. Il suffit de boire quelques tasses à base d’inuline pour en voir les effets.

Un puissant antioxydant

Les oxydants sont des molécules qui n’agissent pas en faveur de nos cellules (en tout cas en trop grandes quantités) . Ils causent l’affaiblissement de l’immunité et accélèrent le processus de vieillissement. Pour prévenir le risque de stress oxydatif, il est essentiel d’apporter à son organisme des oxydants comme la chicorée. Elle saura vous aider à rééquilibrer votre balance oxydative.

La chicorée : ce substitut au café

Le blocus provoqué par la guerre avec les Anglais au temps de Napoléon a empêché l’accès aux marchandises de café. Pour pallier à ce manque, la chicorée est devenue une boisson très appréciée. Aujourd’hui encore, certains se tournent davantage vers elle. La caféine en effet a tendance à faire monter la tension artérielle et à épuiser les glandes surrénales. Comme pour le café, avec la chicorée, on se réchauffe et on est requinqué sans pour autant qu’il y ait de la caféine !

Parlez-vous un peu “du nez”?

“Parler du nez est un trouble de résonance qui peut être ponctuel ou durer dans le temps. Ce trouble est connu sous le nom « rhinolalie », il est le résultat d’un défaut de production de certains sons par le nez.” Parfois il s’agit d’une atteinte anatomique des structures comme par exemple des végétations adénoïdes. .

Continuer la lecture de « Parlez-vous un peu “du nez”? »

Excipients de cosmétiques: ceux qu’il faut éviter

Qui n’a jamais entendu l’expression « Il faut souffrir pour être belle » ? Les douleurs causées par une épilation ou le démêlage des cheveux ne sont rien à côté des dangers qui peuvent surgir suite à l’utilisation de certains produits de cosmétiques. Ce sont les excipients qui les composent qui posent problème. Ils sont partout ! Vous les trouvez dans votre make-up, dans vos gels douche, shampoings…

Les 10 excipients de cosmétiques à éviter

1.      Les alkylphénols

Les alkyphénols sont utilisés en tant qu’agent émulsifiant dans beaucoup de produits de beauté (produits capillaires, crèmes de rasage, nettoyants pour le corps). Leurs effets sur l’organisme peuvent être néfastes puisqu’il est possible qu’ils soient à l’origine de troubles hormonaux et des organes reproducteurs. Ils activent la stimulation des cellules cancéreuses du sein. Ils peuvent aussi être dangereux pour le fœtus. Les femmes enceintes doivent donc être particulièrement prudentes !  

2 et 3.   BHA et BHT

L’hydroxyanisol butylé (BHA) et le butylhydroxytoluène (BHT) sont des antioxydants présents dans de nombreux produits de beauté (baumes et rouges à lèvres, produits hydratants, fonds de teint, ombres et crayons à paupières). Ils sont cancérigènes et risquent de modifier le système hormonal. Une utilisation en grandes quantités peut perturber le système immunitaire et causer des problèmes au niveau des reins, du foie et des poumons.

4. Cyclopentasiloxane – cyclotetrasiloxane – cyclomethicone

Appréciées pour leurs effets adoucissants dans beaucoup de solutions lavantes ou dans les crèmes pour le corps, les silicones sont en réalité nocives pour la santé. Elles sont en effet des perturbatrices du système hormonal et peuvent être néfastes à la reproduction.

5.      Dioxyde de titane

Les poudres de maquillage, les fonds de teint ou les crèmes couvrantes contiennent souvent du dioxyde de titane. Il est utilisé généralement pour son effet opacifiant. Beaucoup de controverses animent le milieu scientifique. La prudence invite tout de même à être raisonnable. Il faut notamment se montrer particulièrement vigilant en cas de peau abîmée.

6.      Ethers de glycol

Ce sont des solvants qui sont surtout présents dans les savons, les vernis et les parfums. En plus d’être allergisants, ils peuvent provoquer des maux de tête, des nausées, une irritation des voies respiratoires et même une conjonctivite. Si la consommation de ces solvants est excessive, des dysfonctionnements peuvent survenir au niveau du foie, des poumons ou encore des reins.

7.      Formaldéhyde

On le retrouve dans les produits pour la beauté des ongles (vernis, dissolvants). Il intervient principalement dans la conservation des produits cosmétiques. Il a tendance à irriter et à provoquer des allergies. Dans le cas d’inhalation, il peut être cancérigène !

8.      Le triclosan

Il s’agit d’un antibactérien qui pourrait intervenir dans l’apparition de malformations congénitales, de troubles du neurodéveloppement ou du comportement. Il est aussi un perturbateur endocrinien et est cancérigène.

9.      Les parabens

Ces conservateurs sont présents principalement dans les vernis à ongles. Ils sont allergisants et pourraient provoquer des problèmes au niveau du système endocrinien mais aussi au niveau de la reproduction.

10.  Les sels d’aluminium

Ils ont tendance à irriter les peaux sensibles et sont accusés de dérégler le système hormonal. On les soupçonne également de causer les cancers du sein.

Être belle sans souffrir

En plus de faire plaisir à nos yeux, les soins beauté font du bien à notre peau. Mais ceux-ci doivent être choisis avec précaution. Le mieux est de puiser dans les ressources naturelles. Il est possible de faire soi-même des masques pour hydrater sa peau et apporter souplesse et éclat à sa chevelure. Il existe également aujourd’hui des marques qui se distinguent par le label Ecolabel ou Cosmébio. Ils sont exempts d’excipients nocifs.

ecolabel (sans excipients)
cosmebio (sans excipients)